Double diplôme Munk et Sciences Po Paris

Pour restaurer la «confiance» envers les institutions démocratiques

Le directeur de l'école d'affaires publiques de Sciences Po Paris, Yann Algan, et celui de l'école Munk de l'Université de Toronto, Stephen Toope, signent l'entente qui crée leur programme conjoint ce vendredi 10 mars.

Le directeur de l'école d'affaires publiques de Sciences Po Paris, Yann Algan, et celui de l'école Munk de l'Université de Toronto, Stephen Toope, signent l'entente qui crée leur programme conjoint ce vendredi 10 mars.


10 mars 2017 à 23h10

Les étudiants de la Munk School of Global Affairs de l’Université de Toronto, et ceux de l’école des affaires publiques de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po), auront accès, dès septembre 2018, aux cours des deux institutions et pourront en être diplômés.

En vertu d’une double maîtrise de deux ans en Global Affairs (Munk) et Politiques publiques (Sciences Po), les étudiants (une douzaine au début) «profiteront de deux contextes d’études très différents et deux approches des défis mondiaux qui rehausseront leur expérience», a-t-on fait valoir lors de la signature officielle de l’entente à Toronto ce vendredi 10 mars.

La cérémonie, à laquelle participait l’ambassadeur de France au Canada, Nicolas Chapuis, ainsi que les doyens de Munk et Sciences Po, Stephen Toope et Yann Algan, était suivie d’un colloque sur des défis de notre époque.

Munk Sciences Po

La situation mondiale, déjà complexe, a pris un virage inquiétant avec une certaine fermeture des frontières et un repli des nations sur elles-mêmes, ont souligné tous ces intervenants. «Il est plus important que jamais, pour nos jeunes, de s’ouvrir sur le monde et de mieux le comprendre: ce que veulent permettre des programmes comme celui-là», a souligné M. Chapuis.

M. Stoope, qui a lui-même étudié dans plusieurs pays, a d’ailleurs déploré que moins de jeunes Canadiens qu’autrefois voyagent à l’étranger.

M. Algan s’est montré particulièrement préoccupé par l’érosion de la «confiance» des citoyens envers leurs élus et leurs institutions démocratiques. «Les professions les plus respectées aujourd’hui par les Français sont les pompiers et… les bouchers», très loin devant les professions libérales associées à une «élite» discréditée. Selon lui, la mission des diplômés de Munk et de Sciences Po est de redorer le blason des experts en politiques publiques.

«Le contraire de la confiance, ici, n’est pas la méfiance», explique-t-il: «c’est l’anxiété, face aux problèmes modernes et à l’avenir.» En travaillant à construire un monde meilleur, espère-t-il, les jeunes contribueront donc à faire baisser cette anxiété.

La première année du nouveau programme se déroulera à Paris, avec notamment des cours de politiques publiques, politiques économiques, loi et leadership, et des cours de langue. À Toronto l’année suivante, on s’intéressera à la société civile, les questions de lois et de sécurité internationale, ainsi qu’à la gestion des organisations internationales.

Ce double diplôme est le premier pour la faculté des arts et des sciences de U of T et son deuxième seulement pour toute l’université. L’été dernier, l’école de commerce de Lyon a signé une entente semblable avec le collège Glendon de l’Université York.

Munk Sciences Po

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur