Double diplôme Munk et Sciences Po Paris

Pour restaurer la «confiance» envers les institutions démocratiques

Le directeur de l'école d'affaires publiques de Sciences Po Paris, Yann Algan, et celui de l'école Munk de l'Université de Toronto, Stephen Toope, signent l'entente qui crée leur programme conjoint ce vendredi 10 mars.

Le directeur de l'école d'affaires publiques de Sciences Po Paris, Yann Algan, et celui de l'école Munk de l'Université de Toronto, Stephen Toope, signent l'entente qui crée leur programme conjoint ce vendredi 10 mars.


10 mars 2017 à 23h10

Les étudiants de la Munk School of Global Affairs de l’Université de Toronto, et ceux de l’école des affaires publiques de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po), auront accès, dès septembre 2018, aux cours des deux institutions et pourront en être diplômés.

En vertu d’une double maîtrise de deux ans en Global Affairs (Munk) et Politiques publiques (Sciences Po), les étudiants (une douzaine au début) «profiteront de deux contextes d’études très différents et deux approches des défis mondiaux qui rehausseront leur expérience», a-t-on fait valoir lors de la signature officielle de l’entente à Toronto ce vendredi 10 mars.

La cérémonie, à laquelle participait l’ambassadeur de France au Canada, Nicolas Chapuis, ainsi que les doyens de Munk et Sciences Po, Stephen Toope et Yann Algan, était suivie d’un colloque sur des défis de notre époque.

Munk Sciences Po

La situation mondiale, déjà complexe, a pris un virage inquiétant avec une certaine fermeture des frontières et un repli des nations sur elles-mêmes, ont souligné tous ces intervenants. «Il est plus important que jamais, pour nos jeunes, de s’ouvrir sur le monde et de mieux le comprendre: ce que veulent permettre des programmes comme celui-là», a souligné M. Chapuis.

M. Stoope, qui a lui-même étudié dans plusieurs pays, a d’ailleurs déploré que moins de jeunes Canadiens qu’autrefois voyagent à l’étranger.

M. Algan s’est montré particulièrement préoccupé par l’érosion de la «confiance» des citoyens envers leurs élus et leurs institutions démocratiques. «Les professions les plus respectées aujourd’hui par les Français sont les pompiers et… les bouchers», très loin devant les professions libérales associées à une «élite» discréditée. Selon lui, la mission des diplômés de Munk et de Sciences Po est de redorer le blason des experts en politiques publiques.

«Le contraire de la confiance, ici, n’est pas la méfiance», explique-t-il: «c’est l’anxiété, face aux problèmes modernes et à l’avenir.» En travaillant à construire un monde meilleur, espère-t-il, les jeunes contribueront donc à faire baisser cette anxiété.

La première année du nouveau programme se déroulera à Paris, avec notamment des cours de politiques publiques, politiques économiques, loi et leadership, et des cours de langue. À Toronto l’année suivante, on s’intéressera à la société civile, les questions de lois et de sécurité internationale, ainsi qu’à la gestion des organisations internationales.

Ce double diplôme est le premier pour la faculté des arts et des sciences de U of T et son deuxième seulement pour toute l’université. L’été dernier, l’école de commerce de Lyon a signé une entente semblable avec le collège Glendon de l’Université York.

Munk Sciences Po

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

À la défense du «Right fiers!» des Jeux de Moncton-Dieppe

La musique était l'une des 13 disciplines culturelles, sportives et de leadership des JeuxFC 2017 pour les 13 à 18 ans à Moncton-Dieppe.
«Nos jeunes ont joué et échangé en français... Leur français.»
En lire plus...

20 juillet 2017 à 16h38

Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
La tuerie de janvier avait été précédée de gestes semblables.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 13h22

Le fameux missile de la Corée du Nord: pas encore «nucléaire»?

bombe
Le dernier engin testé serait en mesure de toucher l'Alaska, l'Australie, l'Inde ou la Russie.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 12h26

Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
La série met à l’honneur la diversité de la culture francophone à Toronto.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h08

Il y a traductions et traductions

traduction
Dès que la phrase est plus métaphorique, les choses se compliquent.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h05

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur