Des sens cachés et étonnants

abc

Dans une précédente chronique, je me suis intéressé à certains mots qui changent de sens dès qu’ils changent de genre. Ce sont des homonymes et homographes qui se distinguent parce que leur définition varie selon qu’ils sont masculins ou féminins.

Cela m’a amené à fouiller certains ouvrages à la quête de sens cachés ou de définitions oubliées de certains mots d’usage pourtant courant. Je me suis attardé plus longuement au Dictionnaire de sens cachés, d’Alain Duchesne et Thierry Leguay, publié chez Larousse. On dit souvent qu’il y a des dictionnaires pour à peu près tout alors en voilà un bon exemple.

Le Dictionnaire des sens cachés, c’est un peu un répertoire pour paresseux. Parce que parfois, pour trouver les sens plus obscurs ou moins connus, il faut lire des définitions en entier dans les dictionnaires usuels et ne pas s’arrêter qu’aux premières lignes. Et ça, c’est quand ils y sont encore, parce que parfois, certains sens ont disparu de l’usage et il faut alors se tourner vers des dictionnaires anciens ou des dictionnaires historiques de la langue française.

dictionnaire_sens_caches

Partir à la découverte des sens cachés de certains mots peut constituer une fascinante aventure, remplie de surprises et de sourires. L’histoire des mots prend parfois des chemins qui nous sont inconnus. Les sens que nous connaissons à certains mots de notre vocabulaire se limitent parfois à un contexte social contemporain. On écarte ainsi les sens qui ont progressivement sombré dans la désuétude ou, tout simplement, dans l’oubli.

En fouillant un peu dans l’histoire linguistique, on fait des trouvailles qui nous plongent presque dans l’époque où certains mots avaient des sens totalement différents de celui qu’on leur connaît aujourd’hui.

Aussi s’étonnera-t-on d’apprendre, par exemple, qu’une lèche peut être une tranche très mince d’un aliment. Vous pouvez donc sans hésiter, mesdames, commander des lèches de jambon à votre boucher… Ce dernier, s’il a de l’industrie, pourra répondre à votre demande avec un bon couteau. Dans ce cas-ci, l’industrie signifie l’«habileté à faire quelque chose, à exécuter un travail manuel».

En passant, ne faites pas la remarque à votre boucher que son lacet traîne par terre, puisque le lacet, dans un sens obscur, peut désigner le sexe masculin… Si votre boucher est alors quelque peu patineur, il sautera sur l’occasion que vous lui offrez. Un patineur désigne aussi un homme qui a l’habitude de porter indiscrètement les mains sur les femmes.

S’il est audacieux – ou malpoli –, il pourrait alors suggérer que vous vous instruisiez… Allons, détrompez-vous. Il ne veut pas que vous vous enseigniez mutuellement des choses, mais tout simplement que vous commettiez l’acte sexuel. Le verbe s’instruire a aussi ce sens, aussi invraisemblable que cela puisse paraître. Même Diderot l’a déjà utilisé…

N’allez surtout pas vous offusquer s’il vous désigne en tant que garce. Cela fait certes un peu vieux jeu, mais il pourrait simplement vouloir dire une fille ou une femme, en n’ayant aucune intention péjorative. C’est en effet un sens reconnu du mot garce. Dans son dictionnaire, Littré nous dit d’ailleurs qu’autrefois, le mot garce n’avait aucun sens déshonnête. C’était simplement le féminin de garçon, et ce mot signifiait «jeune fille». Garce avait un sens très bon; on l’a rendu déshonnête. Il a fallu lui préférer fille

Parlant de garçon, on pourrait très bien dire qu’un prêtre vit seul avec son garçon. Pourquoi? Parce que le mot désigne aussi un domestique ou un valet.

Vous connaissez un notaire? Étonnez-le. Rappelez-lui qu’à l’époque des Romains, un notaire n’était qu’un esclave chargé de prendre des notes pour son maître…

Il y a des centaines, voire des milliers de sens obscurs que l’on peut ainsi cueillir dans un bon dictionnaire. Certaines de ces définitions méconnues pourraient vous être utiles dans des conversations de salon. Imaginez-vous un peu en train de raconter que vous avez des inquiétudes dans les jambes… en voulant dire que vous avez des «douleurs vagues». Imaginez-vous aussi en train de décrire que vous avez dû violemment frapper une demoiselle parce qu’elle rôdait autour de vos rosiers. Vous parleriez alors évidemment de la libellule que l’on appelle demoiselle.

Vous pourrez aussi raconter que vous êtes allée passer une semaine à la campagne, histoire de vous raccommoder après avoir ressenti quelques crudités… Le verbe raccommoder peut vouloir dire: «rétablir la santé», tandis que le mot crudité peut aussi signifier des «maux d’estomac provoqués par des aliments indigestes»…

Je vous surprends peut-être, mais je ne vous surprends pas.

La phrase ci-dessus est intéressante. Je provoque chez vous, peut-être, un sentiment de surprise, d’étonnement. Mais je ne vous «induis pas en erreur». Voyez le sens inusité que peut avoir le verbe surprendre

Il y a, justement, de ces surprises parfois !

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Deux écoles élémentaires catholiques ajoutent le secondaire et des programmes spécialisés

Croquis représentant la nouvelle école élémentaire-secondaire catholique de Peterborough.

Deux écoles élémentaires du Conseil de district catholique Centre-Sud (CSDCCS), Monseigneur-Jamot à Peterborough et Pape-François à Stouffville, accueilleront dès septembre des cohortes d’élèves de la 7e, 8e et 9e année, et ajouteront progressivement des niveaux jusqu’en 12e, pour devenir des écoles élémentaires-secondaires. C’est actuellement le cas de seulement 2 des 58 écoles du CSDCCS (16 […]


24 mars 2017 à 15h04

Le «Quebec bashing» de Maclean’s: plus grave qu’un pet de cerveau

macleans

Andrew Potter, l’auteur d’un article dans le magazine Maclean’s dénigrant la moralité des Québécois, qui a provoqué un tollé de protestations sur la place publique, jusqu’au bureau du premier ministre Philippe Couillard, s’est rapidement excusé sur Facebook, puis a démissionné cette semaine de sa chaire d’études canadiennes de l’Université McGill… maintenant accusée dans certains milieux […]


24 mars 2017 à 12h56

Décès du journaliste Adrien Cantin

Adrien Cantin

Journaliste, éditorialiste, animateur, grand communicateur, Adrien Cantin s’est éteint le 22 mars à l’âge de 68 ans. Il aura marqué la scène médiatique franco-ontarienne par son approche toujours franche et directe, notamment au journal Le Droit et à l’antenne de TFO. «Souffrant d’un double cancer des poumons et de la gorge, M. Cantin était hospitalisé […]


24 mars 2017 à 10h06

Le 2e budget Morneau: grand parleur…

Le ministre Bill Morneau place le budget fédéral sous le signe de la formation et de l'innovation.

D’abord les chiffres. De nos jours, ils sont presque superflus, voire encombrants, dans les discours annuels du budget comme celui que vient de livrer le ministre fédéral Bill Morneau, «la prochaine étape du plan à long terme du gouvernement pour créer des emplois et renforcer la classe moyenne»… En 2017-18, le gouvernement canadien se propose […]


23 mars 2017 à 18h01

Yann Perreau et Mehdi Cayenne en concert samedi soir

Yann Perreau et Mehdi Hamdad.

Drôles et décalés, les chanteurs et musiciens Yann Perreau (Québécois) et Mehdi Cayenne (d’Ottawa), bêtes de scène notoires, clôturent la Semaine de la francophonie torontoise ce samedi 25 mars à 20h à la salle Brigantine de Harbourfront. Yann Perreau propose des textes «surprenants, planants et créatifs», disent les critiques. Entre une atmosphère pop et électro, […]


22 mars 2017 à 14h19

Une tempête de neige qui a exposé un déficit de solidarité chez les Québécois?

Andrew Potter

L’ex-rédacteur en chef du Ottawa Citizen, aujourd’hui à l’Université McGill, s’excuse d’avoir insulté les Québécois dans son analyse de la tempête de neige sur l’autoroute 13. Mais le magazine Maclean’s persiste et signe.

Le Journal de Montréal
22 mars 2017 à 11h27

Notre cerveau préfère les fausses nouvelles

Contrairement à une nouvelle qui a circulé dans les médias sociaux l'an dernier, le pape n'a pas appuyé officiellement la candidature de Donald Trump.

La politique à l’ère des médias sociaux offre l’opportunité d’un cours accéléré en psychologie de la désinformation. Entre les biais de confirmation et les Facebookiens qui partagent un texte sans l’avoir lu, journalistes et communicateurs tentent de s’ajuster. Jusqu’à six personnes sur 10 ne liront que le titre d’un article, rappelle le psychologue Gleb Tsipursky dans […]

Présidence française: débat à cinq

debat France

Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélanchon, les cinq principaux candidats au premier tour de l’élection présidentielle française, le 23 avril, ont débattu à la télévision pendant plus de trois heures le 20 mars.

TF1
21 mars 2017 à 9h05

Des jeunes Franco-Ontariens veulent profiter de l’engouement pour l’humour

Neev, JC Surette, Chloé Thériault, Mickaël Girouard, Ilann Morissette, Brooke Jenicek et Jérémie Larouche.

L’industrie de l’humour est en pleine expansion au pays, et des jeunes francos sont bien placés pour en profiter. «Il a un boum dans l’humour, c’est une bonne période», confirme l’humoriste acadien J-C Surette, qui clôturait samedi soir le Gala des Rendez-vous de la Francophonie animé par un autre humoriste, Neev, à l’auditorium de l’école secondaire Saint-Frère-André […]


21 mars 2017 à 0h34

Des cohortes de Restavèks maltraités en Haïti

Gabriel Osson

«J’ai vécu à Haïti quand j’étais jeune. Un enfant, proche de ma famille, était resté chez nous. C’était un Restavèk», se souvient l’écrivain Gabriel Osson. L’écrivain aux multiples talents vient de publier son nouveau livre, Hubert, le Restavèk, une histoire fictive, mais portant si représentative de la réalité pour des milliers d’enfants de l’île. Il s’agit du […]


21 mars 2017 à 0h32
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur