Des réserves amérindiennes aux colonies israéliennes

Le coup d’envoi de Israeli Apartheid Week 2007 ou Semaine de l’apartheid israélien 2007 a été donné pour la troisième année d’affilée lundi 12 février à l’Université Ryerson. L’événement a lieu simultanément à Montréal, Ottawa, Hamilton, Oxford, Cambridge, Londres et New York.

L’édition torontoise consiste en une série de conférences et projections de films qui font le lien entre trois formes de marginalisation de populations, soit le traitement fait par le Canada à ses Autochtones, le traitement fait par les Européens de l’Afrique du Sud de l’apartheid aux non-Européens et le traitement fait par les Israéliens aux non-Juifs.

L’événement met au jour la nature de populations accueillantes qui, dans un premier temps, ont facilité l’implantation des dominants européens en raison du manque de méfiance envers la mentalité européenne axée sur la possession du sol alors que les populations dominées ne possédaient pas de concept aussi marqué de territorialité.

Cette aide à l’établissement a été reconnue par Golda Meir, premier ministre d’Israël de 1969 à 1974, elle-même.

Le système de mise à l’écart canadien de populations jugées indésirables et isolées dans des réserves a été étudié par des Israéliens en Colombie-Britannique en 1966. Le principe consiste en l’appropriation de terres, suivi du déplacement des populations qui s’y trouvent dans des réserves destinées à cette fin au Canada, dans des bantoustans en Afrique du Sud, ou dans des zones encerclées et dissimulées du regard des Israéliens en Palestine.

D’aucuns considèrent que la guerre que le Canada mène contre les Premières Nations se poursuit en 2007 en dépit de l’entente de réconciliation et compensation. De nombreuses femmes autochtones, souvent prises dans l’engrenage de l’industrie du sexe et déconsidérées par les corps policiers et tribunaux en raison de ce double stigmate, sont assassinées sans qu’une enquête approfondie soit effectuée.

Les plaies morales laissées par les pensionnats pour Autochtones où l’on a humilié et tenté de «déculturer» des Autochtones ne sont pas près de se refermer. Aujourd’hui, les pourparlers portent sur la moisissure qui détruit les maisons et l’eau qu’il faut bouillir parce que le riche État canadien tolère des conditions dignes du tiers-monde sur son propre territoire.

Au début du XXe siècle on intente des procès pour participation à des cérémonies dansées au Canada. L’État canadien confisque les ossements dans les cimetières, voire tout objet à valeur sacrée pour l’autre que l’on méprise et souhaite faire disparaître. On destitue l’autre de son identité. Les autochtones du Canada souhaitent exprimer leur reconnaissance envers les ONG palestiniennes canadiennes qui sont les seules à les inviter à prendre la parole à leurs événements.

Pour Israël, les travaux actuels destinés à explorer le sous-sol de l’Esplanade des Mosquées pour y trouver les restes d’un temple juif qui légitimeraient aux yeux des Israéliens une annexion de cet espace considéré territoire occupé sont de toute première importance. Israël a pourtant, selon l’ONU, l’obligation de protéger les lieux saints.

De la même manière que le Canada a créé les Conseils de bande pour avoir un interlocuteur valable lors des négociations avec les autochtones, Israël a son Abou Masen soutenu par la CIA et le Mossad, et cherche à marginaliser par tous les moyens le Hamas, parti qui serait réélu si des élections avaient lieu aujourd’hui, en dépit des sanctions qui affament les Palestiniens, dont les habitants de Gaza qui sont réduits à un repas par jour.

Le Canada a été le premier pays, avant Israël, à couper les vivres aux Palestiniens. La vieille recette qui consiste à diviser pour régner fonctionne toujours. Le régime sud-africain de l’apartheid n’a-t-il pas institutionnalisé le système à trois vitesses: blanc, de couleur, noir, pour donner des miettes de privilèges aux Asiatiques à la peau moins pigmentée que les Africains afin de dresser l’un contre l’autre?

C’est ce type de déchirement interne que les Israéliens observent avec satisfaction entre le Fatah corrompu et le Hamas populaire.

Idem au Canada avec le capharnaüm des Indiens à statut, des Indiens sans statut, des Indiens en réserve, des Indiens hors réserve, des Métis et tutti quanti. Le plan directeur des bantoustans sud-africains de l’apartheid a pris pour modèle le système canadien des réserves indiennes.

Les dirigeants de l’Afrique du Sud de l’apartheid n’ont jamais caché leur admiration pour le traitement israélien de ses populations non juives et Israël ne protestait pas de l’amalgame que ceux-ci faisaient entre le régime de l’apartheid et le leur. L’État d’Israël et l’apartheid d’Afrique du Sud ont tous deux été fondés en mai 1948.

Aujourd’hui, la thèse des deux États domine en Palestine. Cependant, une nouvelle thèse se fait jour depuis peu qui préconise le maintien de l’État unique actuel avec un statut égal pour tous, l’abolition des murs et barbelés de séparation, une citoyenneté identique pour tous sans égard à la religion, et le retour des exilés de 1948, ou la compensation financière pour ceux qui ne souhaiteraient pas se prévaloir de ce privilège.

Israël, qui cherche désespérément à attirer des Juifs de partout dans le monde, est parfaitement en mesure des les recevoir une fois aboli le système de l’apartheid israélien.

+Récents

De la danse contemporaine qui a des allures de fête communautaire

Ce qui fait la force de l’événement Dusk Dances, qui revient dans le grand parc Withrow, dans l’est de Toronto, avec quatre courtes chorégraphies et une pièce plus longue, du lundi 1er au dimanche 7 août, c’est que «la communauté l’a adopté». C’est ce qu’indique à L’Express la fondatrice et directrice du festival, Sylvie Bouchard, […]


26 juillet 2016 à 9h24

L’été est festif à Montréal

Une envie de se divertir pour une journée ou deux ? Montréal vous tend les bras avec une programmation, comme chaque année, des plus réjouissantes. Des festivals à gogo Festival juste pour rire : Venez rire et assister aux derniers spectacles des comiques les plus en vue ou émergeant. Une bonne occasion de tester votre […]


26 juillet 2016 à 9h23

Stef Paquette au Jardin botanique de Toronto

Le jeudi 11 août à 19h, la tournée estivale du chansonnier franco-ontarien Stef Paquette le mènera au Jardin botanique de Toronto dans le parc Edwards Gardens. Pendant dix jeudis, cet été, le Jardin propose des concerts gratuits, à l’extérieur près de la grange historique, quand il fait beau, ou à l’intérieur en cas de pluie. […]


21 juillet 2016 à 12h20

Jean Magny devient surintendant au CSDCCS

Jean Magny passe du Conseil scolaire Viamonde, où il a été récemment directeur des services à l’élève et surintendant adjoint, au Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud, où il sera surintendant de l’éducation dès la fin du mois d’août. M. Magny oeuvre dans le domaine de l’éducation depuis 25 ans. Il est diplômé en théologie […]


29 juillet 2016 à 5h10

Premier tour de France à la rame

L’aventurier Charles Hedrich, qui a notamment traversé notre passage du Nord-Ouest en solo à la rame en 165 jours, a entrepris il y a deux mois le premier Tour de France à la rame: 3 000 kilomètres à parcourir, 5 mois d’expédition, plus de 505 écluses à franchir. «Mais aussi», dit-il, «un patrimoine à couper […]


29 juillet 2016 à 2h28

Les Démocrates doivent reprendre le flambeau du «changement»

Barack et Michelle Obama, Joe Biden, Bill Clinton, Michael Bloomberg… Les Démocrates ont sorti l’artillerie lourde cette semaine, au cours de la convention qui vient de confirmer leur candidate présidentielle Hillary Clinton et celle de son colistier Tim Kaine en vue du scrutin de novembre. Ce défilé de personnalités, toutes plus éloquentes les unes que […]


29 juillet 2016 à 1h17

La réforme du système électoral ne serait pas sans conséquence économique

Le remplacement de notre système électoral actuel par un système de représentation proportionnelle favoriserait des gouvernements de coalition généralement plus dépensiers. On s’en doutait, mais quatre analystes de l’Institut Fraser, à Vancouver, l’ont confirmé dans l’étude Electoral Rules and Fiscal Policy Outcomes, diffusée ce jeudi 28 juillet. «Changer la façon dont on élit nos politiciens […]


28 juillet 2016 à 1h03

Six ans de prison pour le policier qui a abattu Sammy Yatim

L’agent James Forcillo, reconnu coupable il y a 6 mois de tentative de meurtre après avoir abattu Sammy Yatim en 2013 alors qu’il brandissait un couteau dans un tramway à Toronto, écope de six ans de prison: le reportage de Radio-Canada sur la sentence imposée ce jeudi matin par le juge Edward Then de la […]


28 juillet 2016 à 10h54

Victoire d’un nom

Michael Ford, qui a 22 ans et n’a pas encore complété ses études en commerce, a été élu ce lundi 25 juillet conseiller municipal du quartier 2 d’Etobicoke Nord, avec près de 70% des voix contre 11 autres candidats. Comme quoi un nom suffit parfois pour gagner un siège au Conseil de ville de Toronto, […]


27 juillet 2016 à 4h40

Prêtre assassiné en France: les deux assaillants abattus étaient fichés

Le Figaro
27 juillet 2016 à 2h21

Cinq projets franco-ontariens en attente

TFO #ONfr
27 juillet 2016 à 10h49

Bloor cyclable avant la fin de l’été

Radio-Canada
27 juillet 2016 à 10h46

L’étincelle «techno» pour allumer les filles

Réconcilier les filles et les sciences et technologies en classe: ce pari prend la forme d’une trousse didactique conçue pour les filles, mais aussi les garçons. «Nous ne voulons écarter aucun enfant, mais disons que l’on a accentué l’éveil au plaisir, des mises en situation vers ce qu’elles aiment et des modèles majoritairement féminins», explique […]


27 juillet 2016 à 9h00
See all articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur