Des pigeons affamés envahissent le TFT

Une pièce audacieuse et innovante

Une scène de #PigeonsAffamés, du Théâtre du Trillium. (Photo: Marianne Duval)

Une scène de #PigeonsAffamés, du Théâtre du Trillium. (Photo: Marianne Duval)


13 février 2017 à 20h28

C’est seulement pour quelques représentations, du 23 au 26 février, que la nouvelle création théâtrale de Anne-Marie White, #PigeonsAffamés, prend ses quartiers au Théâtre français de Toronto.

Entre texte, musique et danse, l’oeuvre se veut une expérience à la fois puissante, nostalgique et moderne, sublimée par la mise en scène de l’auteure et par les chorégraphies signées Mylène Roy.

Présentée comme une sonnette d’alarme de la société actuelle, «#PigeonsAffamés représente plus de trois ans de travail par un collectif de créateurs engagés qui a creusé les permutations d’un sujet complexe: celle de la consommation de l’autre dans une société qui fait tout pour nous convaincre que nous sommes des produits et que nous existons pour exploiter les autres», explique Joël Beddows, le directeur artistique du TfT.

Pour lui, «le diagnostic est brutal: plus que jamais, la déshumanisation nous guette et notre système économique est le véhicule principal d’un phénomène dont les traces se font sentir dans tous les aspects de notre existence».

Cependant, comme le souligne Anne-Marie White, la pièce n’est pas moralisatrice. En effet, elle a tenté de trouver les bons mots afin de déterminer avec précision la relation qui existe entre les Hommes et la société de consommation: «J’ai tenté de reconnaître simplement ce que nous sommes, de prendre acte de ce que nous consommons, de mettre en lumière nos associations idéologiques volages, enfin, de célébrer ce que nous valons, à l’extérieur de notre valeur marchande», livre-t-elle.

#PigeonsAffamés emprunte à la culture populaire pour s’y inscrire et permettre une meilleure appréciation de la pièce. Il n’est donc pas surprenant d’y retrouver en fond sonore des références comme… la musique publicitaire de McDonald’s. C’est une pièce audacieuse et innovante.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Mi’kmaq et Acadiens: des amis de longue date

Grand-Pré est le lieu où se sont installés les premiers colons français et où s’est développée une union entre les Acadiens et les Mi’kmaq. Aujourd’hui, le site du festival annuel (en Nouvelle-Écosse sur la baie de Fundy) est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
15 août: Fête nationale des Acadiens
En lire plus...

15 août 2017 à 15h48

Recensement: des erreurs à rectifier

ffdrapeaux
Le français en perte de vitesse au Canada: fausse nouvelle! Statistique Canada a promis de rectifier des erreurs dans son recensement 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h30

Un deuxième album très attendu pour Patricia Cano

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana: ode à la féminité
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Regent Park et Moss Park: ça va la santé?

Sondage sur les services de santé en français dans l'Est du centre-ville.
Sondage sur les besoins
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Marchand Dessalines, haut lieu de l’indépendance d’Haïti

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.
Une cité fortifiée derrière la vallée de l’Artibonite.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h28

Petite faute deviendra grande

Agatha Christie est l'auteure la plus populaire après la Bible et Shakespeare, avec deux milliards de livres vendus.
Les traductions de Google donnent souvent du charabia.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h27

Les conseils scolaires tâcheront de mieux gérer leurs autobus

autobus-scolaire
La rentrée scolaire avait été chaotique au TDSB et au TCDSB en septembre 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h26

Ralentir le Parkinson en luttant contre le diabète

L’exénatide agit sur le foie... et le cerveau. (Photo: Kitsuney — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2hOGecQ)
Le Parkinson diminue la dopamine, ce qui fragilise les cellules nerveuses.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h25

L’ivoire de mammouth aussi peu recommandable que l’ivoire d’éléphant

Sculpture en ivoire exposée aux Nation-Unies. (Photo: Anthony Keys — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2vYbUlP)
Ls squelettes de mammouths se trouvent en majorité dans le permafrost de la Sibérie.
En lire plus...

Protéger Mars… de la Terre

Tersicoccus phoenicis, la bactérie découverte dans une salle blanche d'assemblage de la NASA en Floride et à Kourou en Amérique du Sud. (Photo: NASA)
Invasion terrestre plus probable qu'extra-terrestre
En lire plus...

14 août 2017 à 14h22

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur