Des médailles pour qui, pour quoi?


3 mai 2016 à 9h21

Des cabinets de dentistes aux chambres d’enfants, les récompenses et médailles s’affichent sur les murs et les étagères, nous en mettant plein la vue des talents des uns et des autres et nous rassurant sur les compétences de chacun. Un étranger me fit pourtant un jour la remarque que ces «décorations» que les Nord-Américains affectionnent tant ne servent en fait qu’à entretenir un ego fragile.

Pour nous, les médailles servent à souligner le mérite et le talent individuel et/ou collectif sur des actions précises, des études et des réalisations.

Elles reconnaissent les contributions particulières des gens et attirent l’attention de la profession et de la société sur ces accomplissements. Elles valorisent l’excellence, le dépassement de soi et la créativité. Elles sont donc justifiées et méritées.

Pourquoi alors seraient-elles remises en cause?

Un film récompensé aux Oscars, un livre primé aux Trillium attirent le public et l’attention médiatique. Il a davantage de chance d’être vu ou lu et fait connaître son auteur.

Une université classée recevant le prix d’excellence ou pouvant se targuer de la réussite éclatante et récompensée de ses étudiants aura davantage de pensionnaires et de subventions que celle qui reste dans l’ombre.

Les patients iront volontiers chez un praticien dont les murs sont couverts de diplômes et la mention des honneurs sur un curriculum vitae retiendra l’attention des employeurs.

Vraiment?

Mais faut-il prendre ces récompenses au sérieux quand elles se déclinent par milliers (médaille de la meilleure maman, médaille du plus fort en gueule, coupe du meilleur bénévole de tel quartier) ou qu’elles sont accordées à l’aveugle (médailles pour tous les participants au stage de foot, récompenses pour tous volontaires de telle manifestation)?

Que signifie alors la distinction, si elle se vulgarise? Encouragement? Remerciement? On s’éloigne alors de l’excellence qu’elle devrait valoriser.
Il est vrai qu’on est heureux de voir un enfant rapporter fièrement un trophée à la maison, mais on se demande comment réagir si les trente autres de sa classe ramènent exactement le même chez eux.

De quoi êtes-vous récompensés? D’être venus à l’école? Comment te distingues-tu, toi des autres? Quels sont tes talents par rapport aux autres? Ceux sur lesquels tu pourrais t’appuyer quand tu cherches à te valoriser et à te réaliser?

Le journaliste aux articles primés sera-t-il mieux payé, ses articles seront-ils davantage pris par de nouvelles publications que celui qui continue à oeuvrer dans l’ombre?

Enfin, comment chiffre-t-on ces récompenses? Car le nerf de la guerre dans nos sociétés n’est-il pas l’argent? Le talent ne se mesure-t-il pas à ce qu’on gagne?

Il est important que la récompense marque la différence. L’excellence. Alors seulement, elle aura le rayonnement escompté personnel, social, professionnel et économique.

Les avis sont et demeureront toujours partagés sur les médailles. Il reste qu’elles sont toujours les bienvenues pour les récipiendaires, que ce soit pour flatter leur ego, les projeter au-devant de la scène ou les deux, pourvu qu’elles ne se noient pas parmi d’autres dans un flot trop abondant et improbable.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’homme derrière Snopes: bientôt 25 ans de vérification des faits

Légendes urbaines, secrets, canulars, mensonges ou vérité vraie? (Illustration: Aeaechan | Dreamstime.com)
Snopes, l’ancêtre de tous les sites de vérification des faits, n'imaginait pas que ça pouvait devenir payant.
En lire plus...

Trois siècles de naufrages dans le lac Champlain

Le cannonier USS Spitfire a coulé dans le lac Champlain en 1776 après seulement deux mois de service contre les Britanniques. (Photo: Youtube - http://bit.ly/2rvxvvK)
On compte plus de 300 épaves au fond du lac Champlain, à cheval entre le Québec et les États de New York et du...
En lire plus...

22 juin 2017 à 14h36

La nouvelle école secondaire catholique de Scarborough: Père-Philippe-Lamarche

Le chantier de l'école secondaire catholique Père-Philippe-Lamarche à Scarborough, il y a quelques semaines.
Le père Philippe Lamarche est arrivé à Toronto il y a 130 ans, le 24 juin 1887.
En lire plus...

22 juin 2017 à 11h46

Mandat prolongé pour la commissaire aux langues officielles

Ghislaine Saikaley
Le mandat de Ghislaine Saikaley a été reconduit pour un nouvel intérim jusqu’au 17 octobre prochain ou jusqu’à ce qu’un nouveau commissaire soit nommé.
En lire plus...

21 juin 2017 à 15h37

Interpréter les rêves reste hasardeux

Les rêves fascinent les gens depuis longtemps. (Photo: AndrewCater – Flickr – CC)
Beaucoup de gens croient qu’il est possible de voir l’avenir dans nos rêves.
En lire plus...

Hymne national: des sénateurs veulent bloquer la modification des paroles pour le 150e

Le député Mauril Bélanger l'an dernier.
Les amendements en provenance des banquettes conservatrices s'accumulent au Sénat dans le débat sur le projet de loi de feu Mauril Bélanger.
En lire plus...

Token French à Queen’s Park

150-stories-recits
Seulement deux courts récits franco-ontariens dans le livre du 150e de la lieutenante-gouverneure... et pas un mot sur nos 400 ans.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h17

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger décrochent le Prix Trillium

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger.
Le romancier Jean Boisjoli et l’auteur jeunesse Pierre-Luc Bélanger ont remporté le Prix littéraire Trillium de l’Ontario 2017.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h04

La mère qui exige un médecin blanc: pas un cas isolé

medecin blanc
Le cas d’une mère qui insiste pour que son fils soit vu par un médecin blanc, dans une clinique de Mississauga, serait loin d’être...
En lire plus...

21 juin 2017 à 12h27

Cuisson au barbecue et cancer: évitez de carboniser

Il faut surtout éviter de carboniser la viande. (Photo: Max Pixel)
La cuisson des viandes longtemps à très haute température est associée à l’augmentation de certains cancers.
En lire plus...

21 juin 2017 à 10h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur