Des histoires qui se mêlent et s’emmêlent

Palabre de femmes

Domithile Muhigirma, Aleksandra Lalovic, Elaine Li, Lalie Vilar, Sélah Genesis, Catalina Lopez, Adrienne Medjo, Abigail Neale.

Domithile Muhigirma, Aleksandra Lalovic, Elaine Li, Lalie Vilar, Sélah Genesis, Catalina Lopez, Adrienne Medjo, Abigail Neale.


13 mars 2017 à 22h16

Palabre de femmes c’est ça: des histoires, des discussions, des tableaux qui se succèdent. Avec toujours le même objectif: dénoncer les inégalités entre les sexes et les violences faites aux femmes.

La courte pièce de théâtre, présentée dimanche soir au Tranzac, dans l’Annex, mélange le chant, la danse, la poésie et la musique. À la fois doux et rude, ce spectacle multilingue multiplie les instants narrés, chantés et instrumentalisés.

C’est à l’initiative de l’agence Ekin et de l’association Afrique Nouvelle Musique qu’a eu lieu cette soirée.

Adrienne Medjo a créé cette pièce à partir d’histoires de femmes. C’est la quatrième fois qu’elle la met en scène. «Chaque fois, Palabre de femmes est différente. C’est un texte qui s’adapte en fonction des histoires que je lis, des actrices qui la jouent. Pour cette représentation par exemple, j’ai écrit trois poèmes et choisi les textes de Mahzada Mahjani et Nafée Faïgou», explique-t-elle.

Révolution en Iran

Mahzada Mahjani
Mahzada Mahjani

L’histoire écrite par Mahzada Mahjani racontait le destin tragique d’une fillette d’origine iranienne, qui, à l’âge de 7 ans, avait été frappée par son père, car son cousin avait voulu «jouer au docteur» avec elle.

Dès lors, la jeune fille avait vécu son adolescence à l’écart des garçons, son visage et son corps drapé dans les habits foncés. Jusqu’au jour où à l’âge de 35 ans, n’ayant jamais connu le plaisir sexuel, elle se fait retirer l’utérus, car elle est atteinte d’un cancer. En elle, elle cherche un coupable: son père ? La société ? Elle-même?

Heureusement, la maladie n’était qu’un rêve et la jeune femme se réveille après avoir reçu un texto de son petit-ami. Ce dernier explique, très justement, qu’il est difficile d’être un homme dans cette société où les deux sexes ne peuvent être mélangés. Que depuis l’enfance, les hommes sont séparés des femmes et que ces hommes sont au final considérés, car des violeurs incapables de maîtriser leurs pulsions.

L’auteure de cette courte histoire est elle-même iranienne et elle jette un regard plein d’espoir sur la nouvelle génération qui grandit dans son pays d’origine. «Avec les téléphones portables, les réseaux sociaux, la télévision satellite, les jeunes femmes et les jeunes hommes sont plus audacieux», s’exclame-t-elle.

Viol et excision

Un autre récit de la pièce, écrit par Nafée Faïgou, raconte l’expérience d’une femme dont la fille a été enlevée par un groupe comme Boko Haram. «Cette femme perd sa fille, mais aussi son rôle de mère, qu’elle n’a pas pu assumer pleinement en la protégeant. Enfin, elle perd son pays qui est aux mains des milices.»

Enfin, une scène muette, uniquement ponctuée par des chants rituels et un cri, et invisible, les actrices ayant tendu un drap devant la scène, laisse deviner l’horreur de l’excision. Le public devenait témoin de cet acte abject, mais ne pouvait agir, comme souvent dans les sociétés où cette pratique existe: ça se sait, mais personne ne fait rien.

Une soirée à nouveau marquée par l’appel à la solidarité entre les sexes et à une revalorisation des droits fondamentaux de la femme, quelques jours après la Journée internationale des femmes.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur