De la danse contemporaine qui a des allures de fête communautaire

Dusk Dances du 1er au 7 août dans le parc Withrow

Andrew Turner et Milan Gervais dans Auto-Fiction. (Photo: Sandra Lynn Bélanger).

Andrew Turner et Milan Gervais dans Auto-Fiction. (Photo: Sandra Lynn Bélanger).


26 juillet 2016 à 9h24

Ce qui fait la force de l’événement Dusk Dances, qui revient dans le grand parc Withrow, dans l’est de Toronto, avec quatre courtes chorégraphies et une pièce plus longue, du lundi 1er au dimanche 7 août, c’est que «la communauté l’a adopté».

C’est ce qu’indique à L’Express la fondatrice et directrice du festival, Sylvie Bouchard, qui présente depuis 22 ans – au début à Trinity-Bellwoods, puis à Dufferin Grove et depuis plusieurs années à Withrow – ces spectacles d’été en plein air qui dominent la vie du quartier pendant une semaine.

«Bien sûr», dit-elle, «il faut composer avec l’environnement, la température, la foule qu’on déplace d’un site à un autre, un arc-en-ciel que tout le monde admire, les enfants, les chiens… Il y a des imprévus, mais ça fait partie du charme du spectacle.»

Une représentation peut être annulée en tout ou en partie en cas de déluge, mais pas s’il vente ou sous une pluie fine.

Sylvie Bouchard (Photo: John Lauener)
Sylvie Bouchard (Photo: John Lauener)

Cette année, la pièce principale vient du Québec: Auto-Fiction, de Milan Gervais, qui met en vedette trois danseurs acrobates, David Albert-Toth, Jessica Serli et Simon-Xavier Lefebvre… et une automobile au milieu du parc, qui leur sert d’accessoire.

Créée en 2009, Auto-Fiction a été diffusée dans plusieurs festivals au Canada et en Europe.

Car Dusk Dances ne présente pas que des oeuvres récentes, bien que ce soit le cas ici de trois des cinq créations, et que toutes participent pour la première fois à ce festival dans le parc.

Sylvie Bouchard dansera avec Brendan Wyatt sur de la musique d’Érik Satie dans This Is How We Love, de Susie Burpee.

Une autre Montréalaise, Myriam Allard, a chorégraphié et dansera dans The Place In Between, avec la chanteuse Hedi Graja. Leur compagnie La Otra Orilla met en valeur la «bata de cola», la longue jupe de flamenco qui augmente le mouvement.

Également au programme de Dusk Dances:

Heykloro, de la compagnie torontoise Gadfly, est une nouvelle version de sa célèbre chorégraphie Klorofyl, très physique, sur quatre guerriers forcés de collaborer pour survivre.

Waves, du Torontois Michael Gladwell, sur la musique de Kyle Brenders, met en scène trois personnages en quête de connexions.

En tout une quinzaine de danseurs, deux musiciens et – très important, car c’est elle qui guide la foule – une maîtresse de cérémonie.

Cette année, Dusk Dance se produira aussi à Hamilton du 28 au 30 juillet et s’aventurera pour la première fois au Québec, à Repentigny, du 18 au 20 août, mais avec d’autres numéros.

«C’est toujours à Toronto que nous testons les nouveaux spectacles», explique Sylvie Bouchard. «En tournée, dont la logistique est plus compliquée, nous préférons présenter des spectacles qui ont fait leurs preuves.»

Elle aimerait également amener Dusk Dances dans des écoles pendant l’année scolaire. Un pilote, en 2014 et 2016, a permis de soumettre une proposition plus ferme aux agences culturelles de l’Ontario et de Toronto.

Sylvie Bouchard est établie à Toronto depuis 1985, à la tête de sa compagnie BoucharDanse.

Elle travaille présentement à monter au Théâtre Glendon un spectacle, Cycle romantique, avec les fondateurs du théâtre de création La Tangente: Louise Naubert, qui signera la mise en scène, et Claude Guilmain, les décors. La pièce/chorégraphie serait présentée en septembre.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur