Créez votre vin ou votre bière chez Fermentations

Charles Fajgenbaum à l’oeuvre dans sa boutique Fermentations de l’avenue Danforth.

Charles Fajgenbaum à l’oeuvre dans sa boutique Fermentations de l’avenue Danforth.


28 juin 2016 à 9h49

Fermentations est une sorte d’OVNI à Toronto. Entre usine et boutique, cette brasserie située juste en face d’un LCBO permet à ses clients de créer leurs propres vins ou bières.

Ce qui marque dès qu’on rentre dans la brasserie, c’est sa chaleur. On s’y sent bien, on a envie d’y passer quelques minutes. L’odeur de vin met l’eau à la bouche. Surtout, l’équipe est professionnelle et passionnée. Il nous donne un peu le goût de leur passion.

Fondée il y a bientôt 20 ans par Charles Fajgenbaum, qui est francophone, le commerce du 201 avenue Danforth (non loin de Broadview) offre aux amateurs de bières et de vins torontois ce service unique.

«Souvent», nous dit M. Fajgenbaum, «les clients veulent créer un vin ou une bière similaire à celle qu’ils consomment. Certains viennent parce qu’ils ont une passion pour le vin ou la bière. D’autres, parce que les prix d’une bière ou d’un vin créent à Fermentations sont beaucoup moins chers que sur le marché.»

Charles Fajgenbaum a vu de nombreuses brasseries du même type naître sans jamais vraiment avoir une concurrence réelle. Aujourd’hui sa brasserie fait partie du paysage culturel torontois.

«On se rend compte que faire du vin ou de la bière à échelle locale revient moins cher», explique le patron. «Une brasserie est donc une bonne idée. Mais il faut avoir envie de faire un bon produit, à la fois original et goûteux.»

Pour lui, la fabrication de vins et de bières est avant tout une passion. Pour les vins, il cherche les meilleurs ingrédients, comme des raisins du Chili et de l’Espagne pour offrir un produit unique à ses clients. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces produits de très bonne qualité sont moins chers que des raisins de Napa Valley, par exemple.

Récemment, Fermentations a gagné plus d’une dizaine de médailles dans des compétitions nationales organisées par «Wine Judges of Canada» ou encore Winemaker Magazine.

Il fallait présenter un produit à la fois techniquement parfait, esthétiquement beau et au goût plaisant. Tout un programme avec des jurys qualifiés et sérieux.

Fermentations peut se féliciter d’avoir un noyau dur d’habitués qui consomment presque exclusivement du vin ou de la bière créée chez eux. Appréciation garantie!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Plus de train et d’autobus dans l’ensemble du réseau GO

Train GO
21,3 milliards $
En lire plus...

21 août 2017 à 14h14

Équilibre budgétaire: le gouvernement trop optimiste?

budget-projections
La plupart des prévisionnistes économiques sont plus prudents que le gouvernement libéral.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h13

Maître Nadia Effendi

Maître Nadia Effendi
Originaire d’Edmundston (N-B), Me Effendi est associée au sein du cabinet Borden Ladner Gervais («BLG»).
En lire plus...

21 août 2017 à 14h12

Guerre nucléaire: le risque de ne pas avoir assez peur

Montage sur coucher de soleil  (par Gaspard / Flickr / Creative Commons)
Une guerre avec la Corée du Nord aurait un coût beaucoup plus élevé que la plupart des gens l’imaginent.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h11

Des volcans sous les glaces de l’Antarctique

Fissure dans la banquise de Larsen contre la péninsule ouest de l'Antarctique (Photo: NASA)
Ces dernières années, l'Antarctique a enregistré des records d'accumulation de glaces.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h10

Le Norwegian Jade fait peau neuve

Une croisière plus appropriée pour les amateurs de luxe que pour les familles avec de jeunes enfants.
Le navire quittera l'Europe cet hiver pour des croisières au départ de New York et de l’Est canadien.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h07

L’Éthiopie, un pays à découvrir

Dossier d'archéologie, Janvier/Février 2017, Éditions Faton, 80 p. Église de Lalibela creusée dans le roc.
Presque 100 millions d'habitants.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h07

Quand vivre est pire que mourir

Natasha Preston, La Cave, roman traduit de l’anglais par Axelle Demoulin et Nicolas Ancion, Paris, Éditions Hachette, 2017, 400 pages, 29, 95 $.
Un psychopathe qui kidnappe quatre filles pour se créer «une famille idéale».
En lire plus...

21 août 2017 à 14h06

Quiz : Les miracles de Jésus

miracles-de-jesus
On attribue à Jésus plusieurs miracles qui sont racontés dans les Évangiles.
En lire plus...

21 août 2017 à 14h05

large tapis iranien

tapis iranien 13×9 pied rouge
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur