Centre d’achats d’Elliot Lake: le toit du garage coulait dès le début

Le commissaire Paul Bélanger. (Photo: Colin Perkel, AP)

à 20h12 HNE, le 7 mars 2013.

ELLIOT LAKE, Ont. – La compagnie ayant installé le système d’étanchéité du centre commercial Algo, à Elliot Lake — système qui n’a jamais fonctionné correctement — n’avait jamais utilisé un tel système dans une structure semblable auparavant, a appris jeudi une enquête publique sur l’effondrement de la bâtisse.

Lors de son témoignage, Dave Monroe, ancien vice-président de la compagnie Harry S. Peterson, dit avoir eu des hésitations à propos de la conception du centre commercial, mais que son entreprise désirait obtenir ce contrat.

Selon lui, il a été nécessaire d’accepter une décision structurelle pour poursuivre les travaux.

La compagnie de M. Monroe, établie au Michigan, avait déjà beaucoup d’expérience en matière d’étanchéité. Parmi les autres projets auxquels elle a pris part, on retrouve un stationnement à l’aéroport de Toronto.

Le système utilisé à Elliot Lake consistait, en gros, à appliquer du scellant et une membrane en polyuréthane seulement à des joints spécifiques dans le béton, plutôt que d’appliquer une membrane partout sur la surface.

Cependant, contrairement à d’autres projets où cette technique avait bien fonctionné, au dire de M. Monroe, le toit du stationnement du centre commercial était formé de dalles de béton creuses posées sur des poutrelles d’acier.

«Le problème, c’est que nous changions de structure, et c’était du nouveau pour nous», a déclaré M. Monroe, tout en ajoutant que l’entreprise était confiante de compléter la besogne avec efficacité en «altérant légèrement» son système.

Cette nouvelle méthode aurait permis d’économiser 150 000 $ sur le prix d’une membrane étanche conventionnelle.

Deux victimes

Le 23 juin 2012, une partie du toit du stationnement du centre Algo, qui avait de sérieux problèmes d’infiltration d’eau depuis sa construction en 1982, s’est effondré sur les boutiques qui se trouvaient en-dessous. Les enquêteurs croient que le joint qui retenait une poutre en acier a cédé en raison de l’érosion causée au fil des années par l’eau et la rouille.

Deux femmes, Doloris Perizzolo et Lucie Aylwin, ont perdu la vie. Leurs familles poursuivent le propriétaire du centre d’achats pour plusieurs millions de dollars.

Lucie Alwyn travaillait pour le Collège Boréal, l’un des deux collèges communautaires francophones de la province.

Mal construit

Mercredi, John Kadlec, un ingénieur en structures ayant oeuvré au projet du centre commercial d’Elliot Lake, avait parlé des mauvaises techniques de construction qu’il a pu observer il y a trois décennies. M. Kadlec a précisé n’avoir jamais rien vu de tel auparavant.

Des vis manquantes, des colonnes gauchies et des poutrelles d’acier rouillées malgré le fait qu’elles étaient neuves n’ont été que quelques aspects de la construction du centre commercial Algo destiné selon lui à subir une catastrophe.

L’ingénieur a précisé qu’il avait envoyé des lettres au propriétaire de l’endroit pour l’avertir des erreurs.

La découverte de colonnes pas tout à fait droites a entraîné une solution inusitée dans le cadre de laquelle la compagnie de construction, York Steel, a enchaîné le bâtiment à une surface rocheuse avoisinante, a appris l’enquête.

Malgré les problèmes, M. Kadlec a finalement apposé la signature finale pour la construction du centre commercial, dont l’effondrement, l’été dernier, a tué deux femmes.

En se basant sur les rapports d’une compagnie d’inspection, l’ingénieur a dit avoir été satisfait du fait que les problèmes avaient «apparemment» été résolus.

Mélange d’eau et de sel

L’avocat Joe Bisceglia, qui représente un autre ingénieur qui a plus tard inspecté le centre commercial, s’est montré incrédule devant l’approche apparemment nonchalante de M. Kadlec.

Celui-ci a défendu ses actions, affirmant qu’il faisait partie d’une équipe et que les décisions avaient été prises ailleurs.

À certains moments, le témoin a dit ne pas pouvoir se rappeler de certains événements, ou pouvoir répondre à certaines questions.

Les enquêteurs croient qu’un mélange d’eau et de sel de déglaçage a mené à la destruction des soudures de deux structures en acier, menant à un effondrement catastrophique du toit qui a projeté des débris sur les consommateurs et les employés.

Courriels

Par ailleurs, la commission d’enquête envisage de s’adresser aux tribunaux pour forcer le propriétaire du centre Algo à lui fournir certains documents, a appris La Presse Canadienne.

Au coeur du problème: des courriels envoyés et reçus par Bob Nazarian qui, selon la commission, ont un lien direct avec le centre commercial Algo à Elliot Lake.

En guise d’avertissement, le commissaire Paul Bélanger a déjà officiellement ordonné à M. Nazarian de se conformer aux nombreuses mises en demeure l’enjoignant à soumettre le matériel requis à la commission.

Bob Nazarian est l’un des acteurs les plus importants de cette affaire en raison des allégations voulant qu’il n’aurait pas entretenu la bâtisse de manière appropriée et que, sans sa négligence, la tragédie ayant coûté la vie à deux femmes en juin dernier aurait pu être évitée.

L’ordre de M. Bélanger, formulé le mois dernier et resté sans réponse, s’applique aussi à la femme et au fils du propriétaire, Irene et Levon Nazarian.

La bataille, dont les avocats de la commission refusent de discuter, a donné lieu depuis septembre à une série de tentatives timides de la part des Nazarian pour présenter les documents exigés.

À un certain moment, la famille a prétendu que la police provinciale ontarienne avait saisi le matériel dès le départ dans le cadre de l’enquête criminelle sur l’incident au centre commercial Algo.

Certaines requêtes ont été accueillies par une promesse de produire les documents sur-le-champ alors que d’autres ont simplement été ignorées.

Serveurs américains

Selon des sources, les courriels concernés se trouvent sur des serveurs américains et la police de l’Ontario n’a pu y avoir accès.

La Presse Canadienne n’a pas été en mesure de rejoindre Bob Nazarian mardi. Interrogé au sujet d’une possible poursuite, l’un de ses avocats, Michael Title, a assuré que ses collègues et lui travaillaient actuellement à rassembler et à classer les documents.

Les mises en demeure concernent environ 40 000 courriels, dont certains sont privés et complètement hors de propos selon M. Title.

Les audiences de la commission ont débuté cette semaine et respecteront un ordre chronologique en commençant avec la conception et la construction du centre commercial. Le propriétaire doit témoigner dans quatre ou cinq semaines et la commission voulait avoir les courriels bien avant cette date afin d’avoir le temps de les étudier.

+Récents

À Toronto, on se rafraîchit la tête tranquille

Lorsque j’ai entrepris il y a plus de vingt ans d’explorer les plages de Toronto avec mon bambin, j’ai rapidement remarqué que les nouveaux arrivants (dont je faisais en quelque sorte partie en tant que Québécoise) étaient ceux qui profitaient le plus du lac Ontario. Pourtant, on trouvait déjà sur les plages de Toronto des […]


19 juillet 2016 à 9h31

Un double diplôme Toronto-Lyon en commerce

Un nouveau partenariat entre le campus bilingue Glendon de l’Université York et l’école de commerce EMLYON Business School en France donnera aux étudiants l’opportunité de combiner une formation en arts libéraux avec des études de commerce, d’obtenir deux diplômes universitaires et de bénéficier de stages en France, au Canada ou dans d’autres pays dont le […]


15 juillet 2016 à 10h56

Les Français découvrent Étienne Brûlé

Les dignitaires français de passage en Ontario lors des célébrations du 400e anniversaire de la visite de Samuel de Champlain chez les Hurons de la Baie Georgienne en 1615 l’ont tous fait remarquer: le fondateur de la Nouvelle-France est pratiquement inconnu en France, tout comme son guide et interprète, le coureur des bois Étienne Brûlé. […]


12 juillet 2016 à 3h15

L’Ontario dans l’Organisation internationale de la francophonie?

Radio-Canada
22 juillet 2016 à 4h57

Une bibliothèque de glace

La France veut lancer le premier projet de sauvegarde du patrimoine glaciaire mondial, selon une annonce faite par le Centre national de la recherche scientifique, l’Institut de recherche pour le développement et l’université Grenoble Alpes le 20 juillet. «Dans les prochains siècles, ce patrimoine aura une valeur inestimable», affirme Jean Jouzel, climatologue et vice-président du […]

Bonne soirée pour les femmes et les LGBT à la convention républicaine

Après une semaine de cafouillages, la dernière soirée de la convention républicaine, à Cleveland, jeudi, a remonté le moral des femmes, des gais et… des policiers. Le cofondateur de PayPal, Peter Thiel, a été applaudi quand il s’est dit «fier d’être gai» et qu’il fallait laisser de côté les «fausses guerres culturelles» pour s’occuper de […]


22 juillet 2016 à 11h46

Daniel Giroux président du Collège Boréal

C’est Daniel Giroux qui succédera le 1er octobre à Pierre Riopel à la présidence du Collège Boréal. Le conseil d’administration de l’institution en a fait l’annonce vendredi. Daniel Giroux, qui est vice-président des Entreprises Boréal et qui a été vice-président à l’Enseignement et doyen de l’École des métiers et des technologies, deviendra ainsi le 5e […]


22 juillet 2016 à 10h45

Des ratés dans le système des trains GO

Radio-Canada
22 juillet 2016 à 9h29

2e édition de l’Astrolabe déchaîné: à vos projets!

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario lance la deuxième édition de l’Astrolabe déchaîné, son concours visant à favoriser le développement d’initiatives locales et communautaires en Ontario français. L’Astrolabe déchaîné s’adresse aux associations, entreprises et individus membres de l’AFO qui recherchent un appui financier pour un projet de développement économique communautaire. Le gagnant recevra un prix […]


21 juillet 2016 à 3h53

Quatre propositions pour la place du musée de la céramique

Le musée de céramique Gardiner a dévoilé cette semaine les quatre finalistes de son concours du 150e anniversaire du Canada. L’été prochain, l’une des quatre sculptures ornera la place du musée, avenue University au sud de Bloor. C’est toutefois déjà en septembre qu’on saura laquelle. Les oeuvres de Shary Boyle, Christopher Reid Flock et Sin-Ying […]


21 juillet 2016 à 3h21

Le soya contre les intoxications alimentaires

Le soya permettrait de combattre les intoxications alimentaires, selon une recherche récente. En effet, des chercheurs de l’Université de Guelph utilisent des extraits de soya – les isoflavones et les peptides – afin de prévenir la croissance de pathogènes microbiens responsables de maladies d’origine alimentaire. Extraire les agents naturels du soya pourrait profiter à l’industrie […]


21 juillet 2016 à 12h56

Stef Paquette au Jardin botanique de Toronto

Le jeudi 11 août à 19h, la tournée estivale du chansonnier franco-ontarien Stef Paquette le mènera au Jardin botanique de Toronto dans le parc Edwards Gardens. Pendant dix jeudis, cet été, le Jardin propose des concerts gratuits, à l’extérieur près de la grange historique, quand il fait beau, ou à l’intérieur en cas de pluie. […]


21 juillet 2016 à 12h20

Les Américains sont mûrs pour le multipartisme

La popularité inattendue du socialiste Bernie Sanders, qui a bien failli devancer Hillary Clinton dans la course à l’investiture présidentielle du Parti démocrate, et celle de l’iconoclaste Donald Trump, qui a réussi à battre les Bush, Kasich, Cruz et autres Fiorina du Parti républicain, marquent peut-être la fin du bipartisme aux États-Unis. Les Républicains, d’abord, […]


20 juillet 2016 à 5h21
See all articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur