Bonheur et souffrance à fleur de peau

Pierre Caron, "Quelque chose est arrivé à Christiane", récit, Montréal, Recto-Verso éditeur, 2014, 150 pages, 19,95 $.

21 avril 2015 à 8h00

Il y a exactement un an, je vous parlais d’Aqua tumulte, un roman de Pierre Caron. Cet écrivain-avocat québécois a publié au moins une dizaine de romans, six récits et trois documents juridiques. Son tout dernier récit s’intitule Quelque chose est arrivé à Christiane; il s’agit d’un texte d’une tendresse bouleversante.

Dès les premières lignes, nous savons que l’auteur va nous raconter la mort de son épouse, atteinte d’un cancer des ovaires. Écographies, électrocardiogrammes, hystérectomie, infusions de magnésium, transfusions de sang, chimiothérapie, tout y passe en moins d’un an.

Mais le récit est loin d’être une description des traitements reçus/subis par Christiane. Nous suivons avidement et tendrement un homme qui revoit son passé avec la femme de sa vie et qui refuse de l’abandonner au sort inévitable.

Pierre Caron a passé 44 ans avec Christiane Bohémier; elle est morte dans ses bras le 8 juillet 2013. Son récit est «la dernière vie de Christiane, celle du temps de mourir, dix mois d’un espoir menteur…» L’auteur paraphrase Georges Simenon et nous dit: «tout ce que je raconterai ici est vérité, ce qui ne veut pas dire que tout soit exact.»

Parce que l’avocat Pierre Caron est d’abord et avant tout écrivain, son ouvrage se lit comme un roman d’amour. Au chevet de son épouse, dans la liberté de sa vie, il se «culpabilise de la voir, elle, prisonnière de son mal». Il n’hésite pas à se mettre à nu et à partager ses émotions les plus vives, voire son intimité la plus exaltante.

Nous sentons qu’il est «totalement démuni devant cette femme innocente qu’il aime douloureusement», nous tremblons avec lui lorsqu’il voit comment le moral de son épouse «suit la pente descendante de son état de santé», nous sommes émus aux larmes lorsqu’il doit se résigner à dire à Christiane qu’elle peut partir. «Que sans le souhaiter, je le voulais pour elle et pour nous tous qui comprenions que le calvaire avait assez duré.»

Je vous avoue que je n’ai pas pu m’empêcher d’écrire, à la fin du dernier chapitre: «c’est beau à pleurer!» J’ajoute ici que Quelque chose est arrivé à Christiane est un récit à lire à tout prix.

Vous vous demandez peut-être s’il n’y a pas une erreur dans le titre, si le mot «arrivé» ne devrait pas s’accorder avec le mot «chose» qui est féminin. On écrit «une chose amusante», au féminin, mais lorsque «chose» sert à former les locutions pronominales «quelque chose» et «autre chose», les termes qui s’y rapportent sont au masculin singulier. Il faut donc écrire «quelque chose est arrivé».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur